Et si on discutait?

Avance rapide. Pause. Retour en arrière. Play

J
e me dis qu’on ne prend parfois pas assez le temps de profiter du quotidien, de tout ce qu’il se passe autour de nous. On est tellement dans une société de profit qu’on en oublie parfois que nous sommes humains avant tout. J’ai du mal avec cette mentalité. J’ai vécu les 22 premières années de ma vie à essayer de rentrer dans un moule qui ne me correspondait pas. J’ai tenté en vain de m’intégrer à la pensée unique qui veut que plus on se fait de l’argent, mieux on vaut. Mais c’est faux. Dans mon univers, ce qui fait d’une personne sa richesse, ce ne sont pas ses possessions mais bien son esprit, son âme. Aujourd’hui et après des années de mal-être, j’ai enfin compris qu’il faut que j’accepte ce que je suis, le mouton noir du troupeau des blanches brebis, et ça me va très bien.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s